Court historique

Améliorer la situation socio-économique et les revenus dans une perspective de préservation des ressources naturelles dans le bassin cotonnier du Cameroun.

ABC-PADER

par admin1

  • Budget 9,500,000.00
  • Contrib. UE €6,000,000
  • Jours restants 0
Pourcentage levé :
0%
Le montant minimum est €48 Le montant maximum est € Put a valid number
Couverture géographique

admin1

7 Campagnes | 0 Campagnes aimées

Voir la bio complète.

Historique de la campagne

(Accompagnement des mutations du Bassin cotonnier du Cameroun –
Programme d’Appui au Développement Rural)

Améliorer la situation socio-économique et les revenus dans une perspective de préservation des ressources naturelles dans le bassin cotonnier du Cameroun.

Renforcer l’emploi en milieu rural et la durabilité des systèmes de production au changement climatique.

Production du coton : régions Extrême Nord, Nord et Adamaoua.

Le groupe cible et les bénéficiaires directs de l’action sont les petits producteurs et productrices, éleveurs et entrepreneurs agro-pastorales (focus sur les femmes et jeunes) du bassin cotonnier du Cameroun.

Bénéficiaires finaux :

Les activités qui passeront par la SODECOTON toucheront l’ensemble des producteurs de coton. La CNPC-C compte 150 000 membres (dont 17% de femmes).

Huit (8) communes seront sélectionnées pour les activités de gestion des ressources naturelles. Des améliorations économiques sont attendues pour 42 000 producteurs et productrices, dont au moins 30% sont des femmes et 30% des jeunes. Au total, environ 256 000 personnes (avec les membres des familles) bénéficieront des mesures. En transférant les expériences et les résultats réplicables, aussi par l’intermédiaire des partenaires et des donateurs, une grande partie de la population rurale des trois régions (environ 6 millions) en bénéficiera positivement.

48 mois

9.500.000 EUR, environ 6.2 milliard de FCFA + 6 000 000 cofinancement Allemagne

La filière coton au Cameroun est d’une importance primordiale pour le développement rural des régions du Nord, de l’Extrême Nord et de l’Adamaoua du Cameroun. La production concerne environ 160 000 producteurs rassemblés par la confédération nationale des producteurs du coton au Cameroun CNPCC. La filière fait vivre directement plus de deux millions de personnes soit 25% de la population du Septentrion La production de coton est d’environ 300 000 tonnes par an représentant 1.5 % du PIB national, 5% du PIB agricole, 15 % du PIB du septentrion.  C’est une filière à fort potentiel de développement et à fort potentiel d’exportation. Ce développement doit se réaliser en prenant en compte ses impacts socio-économiques et environnementaux.

Appuyer la filière coton, c’est également faire écho à la stratégie pour le relèvement et la consolidation de la paix dans les régions du Septentrion et de l’Est du Cameroun 2018-2020 qui a été validée en novembre 2017. Cette stratégie définit un ensemble d’actions prioritaires devant répondre aux défis de consolidation de la paix qui se posent dans ces régions. L’axe thématique 4 : accès à la terre, élevage et production met l’accent sur la relance et l’amélioration de la production et de la productivité agro-pastorales. Dans cette composante, il est envisagé plus précisément d’augmenter les capacités de traitement des usines SODECOTON pour l’égrenage et la trituration ; d’appuyer la professionnalisation et le développement de l’entreprenariat agro-pastoral ; d’encourager les investissements dans la production, la transformation et la commercialisation des produits ; d’améliorer l’accès aux intrants et aux services à la production.

L’action est en ligne avec la Communication sur la nouvelle alliance Afrique Europe pour un investissement durable et l’emploi. En particulier pour le Cameroun, dans le cadre du “Jobs and Growth Compact” – Pacte Croissance et Emploi, cette action renvoie à l’axe 4 qui concerne le développement des chaines de valeur ayant un haut potentiel de création d’emploi, notamment pour les jeunes populations rurales. Le coton a été identifié comme une chaine de valeur à retenir dans cette perspective.

L’action est également en ligne avec le Pacte vert : Communication de décembre 2019 pour le relever le défi climatique et ceux liés à l’environnement. Dans ce cadre, l’UE souhaite se positionner comme chef de file mondial en intégrant les questions transversales en matière de climat et environnement et en intégrant des objectifs de renforcement de la résilience. Notamment, dans la stratégie globale avec l’Afrique, des objectifs seront définis afin de progresser vers une économie verte et circulaire, des systèmes énergétiques et alimentaires durables, des villes intelligentes.

  • Produit 1 : La sécurisation du foncier, la gestion durable des terres et la prévention des conflits agro-pastoraux sont renforcées en tenant compte des effets du changement climatique ainsi que les droits humains et le genre.
  • Produit 2 : La bancarisation des transferts financiers en milieu rural, l’accès facilité des petits producteurs, productrices et éleveurs aux financements de même que l’entreprenariat sont renforcés.
  • Produit 3 : La productivité et la durabilité de la culture du coton, des cultures vivrières de rotation et de l’élevage sont améliorées, en tenant compte des effets du changement climatique et les aspects genre.
  • Produit 4 : La politique sectorielle et le dialogue interinstitutionnel, incluant les acteurs du secteur privé et la société civile sont renforcés.
Nom Montant du don Date
0.00 April 20, 2021

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “ABC-PADER”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *