Court historique

Améliorer la compétitivité du Cameroun par un renforcement des capacités de ses opérateurs économiques et par la promotion d’un…

DACC

par admin1

  • Budget 10,000,000.00
  • Contrib. UE
  • Jours restants 288
Pourcentage levé :
0%
Le montant minimum est € Le montant maximum est € Put a valid number
Couverture géographique

admin1

7 Campagnes | 0 Campagnes aimées

Voir la bio complète.

Historique de la campagne

(Dispositif d’Appui à la Compétitivité du  Cameroun)

Améliorer la compétitivité du Cameroun par un renforcement des capacités de ses opérateurs économiques et par la promotion d’un environnement institutionnel plus propice aux affaires lui permettant ainsi de mieux tirer profit de la libéralisation des échanges y inclus celle découlant de la mise en œuvre de l’APE, et de stimuler la croissance économique et la création d’emploi.

(i) améliorer la compétitivité des entreprises ;

(ii) améliorer le climat des affaires ; et 

(iii) améliorer la normalisation et efficacité énergétique (EE) des entreprises.

10 régions du Cameroun

La population camerounaise en général, les entreprises, les clusters, les hubs technologiques, les incubateurs d’entreprises, les start-ups et les organisations intermédiaires en particulier.

  • Mise en place d’une unité de Gestion de Programme (gestion indirecte) : assistance technique long terme et mobilisation de l’expertise court terme. Une convention de contribution est prévue avec la Conférence des Nations Unies sur le Commerce Et le Développement (CNUCED) pour l’extension du système d’enregistrement en ligne des entreprises.

48 mois (4 ans) pour compter du 25 juillet 2018

6 milliards 559 millions FCFA (10 millions d’euros)

Le programme est structuré en trois composantes : (i) Appui aux entreprises, (ii) Amélioration du climat des affaires, (iii) Normalisation et efficacité énergétique. 

Composante 1 : Appui aux entreprises 

Activité 1.1: appuis techniques directs aux entreprises pour améliorer leurs business plans, leur outil de production/management (y inclus approche “verte”) et leur capacité de recherche et d’obtention de financements (y inclus dans le contexte du Plan d’investissement extérieure).

Activité 1.2: appuis techniques aux organisations intermédiaires pour améliorer leur offre de services auprès des entreprises et renforcer leur capacité de dialogue avec les pouvoirs publics.

Activité 1.3: appui technique à l’organisation du secteur privé par branche professionnelle et par filière afin de développer des chaînes de valeur.

Activité 1.4: étude de faisabilité des fonds de l’innovation/mécanisme de financement.

Activité 1.5: appui spécifique pour la création de clusters, start-ups et de pépinières d’entreprises.

Composante 2 : Amélioration du climat des affaires 

Activité 2.1: appui technique à la préparation et à la mise en œuvre du dialogue public-privé dans le Cadre du Cameroon Business Forum et au suivi des recommandations adoptées .

Activité 2.2: conduite d’études techniques sur différents domaines pour améliorer le climat des affaires.

Activité 2.3: création d’un «livre blanc» du secteur privé pour  fédérer les opérateurs privés par filière.

Activité 2.4: appui technique au développement de l’informatisation des procédures administratives.

Activité 2.5: extension de l’enregistrement en ligne des entreprises sur d’autres sites (3 régions).

Composante 3 : Normalisation et efficacité énergétique 

Activité 3.1: appui à la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de la Normalisation (2018-2022).

Activité 3.2: appui technique à la préparation des décrets d’application de la loi cadre sur la qualité.

Activité 3.3: appui à la mise en œuvre du Plan d’Action pour l’EE dans le secteur de l’électricité.

Activité 3.4: audits énergétiques et appuis directs aux entreprises pour l’optimisation de la consommation énergétique et améliorer leur compétitivité. 

Activité 3.5: appui aux entreprises pour préparer des projets qui peuvent bénéficier d’un financement type garanties du Plan d’Investissement Extérieure (fenêtre 1).

  1. Composante 1 : Appui aux entreprisesR 1.1: Les capacités des entreprises et autres structures sélectionnées sont renforcées en matière d’organisation et de gestion, de production, de veille technologique et concurrentielle, de commercialisation, de démarches collectives localisées (clusters), d’innovation, de recherche et d’obtention de financement ;R 1.2: L’offre de services d’appui aux entreprises/start-up/clusters par les organisations intermédiaires est améliorée ;R 1.3: L’accès au financement pour les entreprises et start-up est facilitéComposante 2 : Amélioration du climat des affairesR 2.1: Le dialogue Public-Privé est renforcé à travers un cadre mieux structuréR 2.2: Les organisations représentatives du secteur privé définissent, défendent et suivent conjointement leurs priorités pour améliorer le climat des affaires

    R 2.3: Le CBF produit des recommandations pertinentes et en ligne avec les priorités du secteur privé

    R 2.4: La mise en œuvre des recommandations du CBF est suivie et appuyée

    Composante 3 : Normalisation et efficacité énergétique 

    R 3.1: La Stratégie Nationale de la Normalisation (2018-2022) est mise en œuvre. 

    R 3.2: Le Plan d’action pour l’EE est mis en œuvre. 

    R.3.3: Le secteur productif est sensibilisé à l’efficacité énergétique et les coûts énergétiques des entreprises sont réduits.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “DACC”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *